Le Monopoly

Le Monopoly est un jeu d’origine américaine.

MonopolyLe jeu consiste à acheter, louer, vendre des propriétés (terrains et constructions immobilières) de telle sorte que l’un des joueurs parvienne à “monopoliser” tous les terrains et par conséquent à être vainqueur.

Matériel :

Le Monopoly se joue de trois à sept joueurs répartis autour d’un tableau carré divisé en cases représentant des terrains à bâtir, des stations de chemin de fer, des entreprises publiques, des récompenses et des pénalités.

Chaque joueur possède un jeton qui lui est attribué par tirage au sort et qu’il déplace sur les cases au cours du jeu.

Le Monopoly se joue avec deux dés que l’on jette sur table. Le joueur avance son jeton d’autant de cases qu’il a fait de points d’un coup de dés. Chaque fois qu’un joueur a jeté un double (deux 6 ou deux 3, etc.) il rejoue. S’il fait trois doubles de suite, il va en prison.

Règle du jeu :

Si le jeton d’un joueur échoue sur une cases marquée “chance” ou “communauté“, il tire une carte correspondante dans les deux paquets de cartes réservés à cet usage et se conforme aux instructions indiquées sur cette carte.

Si le jeton échoue sur une case marquée d’une adresse de terrain (par exemple : Avenue de la République), il a le droit d’acheter à la banque ce terrain moyennant quoi il remet au banquier la somme indiquée sur le titre de propriété qui lui est remis. Deux ou trois terrains placés l’un à côté de l’autre constituent la totalité d’une propriété lui permettant de bâtir des maisons ou des hôtels. Chaque titre de propriété comprend une liste du montant des loyers à payer par les joueurs qui s’arrêtent chez le propriétaire selon qu’il y a une ou une plusieurs maisons construites. Chaque passage à la 1ère case du tableau (case marqué départ) rapporte 20 000 euros à celui qui la franchit.

Le joueur qui ne peut payer le loyer réclamé par un propriétaire chez qui il s’arrête peut hypothéquer ses biens qui lui sont payés moitié prix de leur valeur par le banquier. Si le montant de la somme due est supérieur à sa liquidité, y compris les valeurs hypothécaires de ses propriétés, le joueur fait faillite et remet à son créancier toutes les valeurs qu’il possède, puis se retire du jeu.
Il en résulte que le dernier joueur restant en jeu est le gagnant.