Jeux de société : cotes

Jeux de société : cote

Sommaire

I   - Introduction chiante
II  - Cote de jeux de société
III - Comment trouver des jeux rares ?
IV  - Collectionneurs Vs Revendeurs

I – Introduction (chiante)

Le jeu de société englobe plusieurs types de jeux qui se pratiquent, par définition à plusieurs (en société). Mais alors, me demanderez-vous, peut-on qualifier un jeu “solo” de “jeu de société” ? C’est une question existentielle dont je n’ai pas la réponse et dont tout le monde se fout (ce n’est même pas l’objet de l’article).
Aussi, tous ces jeux font appel à plusieurs facultés intrinsèquement liées au mécanisme et gameplay du jeu : invention, mémoire, érudition, etc. Les mécanismes sont nombreux et peuvent aussi solliciter l’adresse, le bluff, la psychologie, les sens, l’observation, il y en a pour tous les profils.
Mais le jeu se caractérise également par l’existence d’une règle, plus ou moins complexe et par l’existence d’un support matériel. Matériel qui, selon sa qualité peut significativement faire grimper le prix du jeu. Les jeux de figurines sont en général très cher.
Et ce n’est pas tout ! La rareté du jeu, le fait qu’il soit édité ou non peuvent aussi gonfler outrageusement sa cote. Car oui, même si ce n’est pas clairement défini, il existe des cotes liées aux jeux de sociétés. Comment connaître ces cotes ? Disons qu’elles sont communément acceptées par la communauté des gameurs. Peut-on prédire la future cote d’un jeu et faire de la spéculation sur les jeux ? Oui et non. Surtout si la cote d’un jeu dépend de l’éventuelle réédition de ce dernier. Prenons l’exemple d’Antiquity. Sa valeur sur le marché de l’occasion plafonnait outrageusement les 200/250€ (tarif BGG marketplace). Mais une fois réédité à l’Essen, celui-ci est retombé à 80€ ! Les fluctuations du marché sont liées aux rééditions. Aussi, dans la cote dressée en chapitre II, ne seront pas prises en compte les excentricités de vendeurs isolés. Un Space Hulk vendu 800€ sur ebay par exemple, ne fera pas monter la cote de ce jeu. Le prix de vente d’un jeu ne donne pas sa cote. Si Machinchose met en vente un caleçon H&M à 300€, cela révèle davantage la filouterie de Machinchose plutôt que la valeur réelle du caleçon. De surcroit, ce caleçon ne trouvera certainement jamais d’acheteur.

II – Cote de jeux de société

Bref, trêve de galimatias, voici la liste des jeux de société les plus rares accompagnée de leur “nouveau” prix, communément accepté par la communauté gamer après qu’ils aient disparu du marché :

  • Djambi – l’Echiquier de Machiavel (qui tient vraiment beaucoup de place dans ma ludithèque) 100€, mais également tous les jeux de L’Impensée Radicale
  • Full Metal Planet : 120€ si VF complet (+ avec extension)
  • Heroquest 100€ Voici les extensions :
    • Heroquest extension “Karak Varn”, “Retour du Sorcier” VF complètes ss boite : 15-20€ chacune,
    • Heroquest extension “Against the Ogre Horde” UK complète ss boite : 60€
    • Heroquest extension “Les Sorciers de Morcar” VF complète ss boite : 90€
    • Heroquest extension “Barbarian Pack” et “Elf Quest Pack” : 150 à 200€ chacune et pas forcément complète à 100%,
  • Space Hulk 100-150€
  • Rise of the Luftwaffe 100€
  • 1830 100€ (non ce n’est pas un prix à 7 chiffres)
  • Le tarot d’Ambre 100€
  • Res Publica Romana (Republic of Rome d’Avalon Hill) Descarte VF complet à 100€ avant réédition
  • Aliens the boardgame 100€
  • Warhammer Quest complet et non peint 100€ (plus avec quètes supplémentaires, persos, figurines et extensions)
  • Age de la Renaissance 100€ pour un Descartes VF complet
  • “Hannibal : Rome Vs Carthage” Descarte VF à 100€ avant réédition
  • Outpost (Timjim) 100€
  • Supergang 100€
  • Star Wars Queen’s Gambit (Avalon Hill) 100€
  • Samurai Swords 80$ / 100$ neuf

Dépenser 100€ pour un jeu vous paraît impensable ? Alors vous n’avez encore rien vu :

  • Prince de la Renaissance (Warfrog) 150 $
  • La Grande Guerre d´Azure Wish 150€
  • Cosmic Encounter édition Mayfair 100€… et plus si complet avec toutes les extensions jusqu’à la 9 (1000€)
  • Colons de Catane en édition collector 3D 600€
  • Talisman 3 : 150€. Talisman a été réédité, mais la version 3 en plus de ses nombreuses extensions, possède des figurines (au lieu des stand-ups en carton des autres versions). La version 4 dépourvue d’extension et de figurines.
  • Wargames :
    • des vieux IT : Idro, Wohrom, Blue Stones…
    • des vieux AH : The Longest Day, Titan, We the people…
  • Des cartes de Magic The Gathering. Surtout les cartes de type 1 qui ont explosé les cotes du marché du jeu (Black Lotus, Mox Rubis, etc.) pouvant monter à plus de 1000€

Evidemment, tous les jeux rares n’atteignent pas des sommes astronomiques. On en trouve à plus bas prix :

  • “Dune” Descartes VF complet pour 30/35€
  • “Fief 2” VF complet pour 60€
  • Défense d’afficher
  • Ascot
  • Tintin et Milou dans le monde
  • Défense d’afficher
  • Poivre
  • Empires in Arms 80 €
  • Adv Civilization 60 €
  • Samurai Swords
  • Zargos Lords & Zargos 50€
  • Wargames de la marque SPI
  • An Mil
  • Blood Bowl
  • Mai 68
  • La Conquête du Monde
  • Corona (Alex Randolph)
  • Certains jeux de la série Cry Havoc

III – Comment trouver des jeux rares ?

Bon, c’est bien gentil d’avoir ces cotes, mais où trouver ces jeux, et surtout doit-on les acheter à prix d’or ?

Trouver des jeux rares nécessite patience et méthode. Il vous faudra le plus souvent user d’email automatiques vous notifiant des mises en ligne susceptibles de vous intéresser. Les sites de comparateurs de prix vous permettent de le faire (Knapix), mais également la plupart des sites de vente d’occasion (Okkazéo…).

Pour trouver la perle rare, il peut également être congru d’aller pêcher outre-Atlantique bien que les sites étrangers ne proposent pas nécessairement de livraison en France.

Les vide-greniers et Bric à Brac sont également des endroits intéressants. Je suis tombé sur un Héroquest à 7€ au Bric à Brac de Vaise. Je regrette encore ne pas l’avoir acheté (j’essayais à l’époque de soigner mon syndrome de Diogène ludique). Bref, tout jeu surcoté peut être trouvé à moindre coût avec de la patience et de la chance. Et c’est la beauté du jeu !

Bien sûr, si vous n’avez ni la patience, ni le temps et si l’envie impérieuse de posséder un jeu rare vous tourmente, vous pouvez l’acheter au prix fort.

Mais abordons maintenant un sujet qui fâche (qui me fâche plus exactement), le Collectionneur Vs le Revendeur.

IV – Collectionneur Vs Revendeur

Le Collectionneur est un esthète, un nostalgique, un amoureux du jeu de société. Ou alors un névrosé atteint du syndrome de Diogène version ludique. Mais quoi qu’il en soit, c’est un passionné ! Un amateur éclairé et fougueux guidé par son cœur et débordé par ses émotions.

Le Revendeur quant à lui peut être collectionneur, mais c’est un collectionneur qui a sombré dans le côté obscur de la discipline. Une espèce de Hobbit décrépi et ratatiné par l’anneau unique (qu’il a dû trouver dans une rivière ou un trou perdu). Le Revendeur va acheter à très bas prix. Il écume le marché du jeu d’occasion pour récupérer à prix insignifiant des perles ludiques dont il n’a absolument rien à faire pour les revendre au prix fort. La passion devient business. Le Revendeur est un crapuleux, un corrompu !

Aussi, laissez-moi vous conter mon histoire : Celle de la quête d’un jeu inexpugnable que je recherche depuis un an. Son nom : “A la manière de…”. J’avais découvert cette perle littéraire par hasard sur Okkazéo à un prix très attractif (4€ si je ne m’abuse). J’avais à l’époque contacté le vendeur, mais il était trop tard, le jeu était réservé.
Quelques mois plus tard, une notification par mail m’alerte que ce jeu est de nouveau disponible. Cerise sur le ghetto, il était neuf, sous cello et pour 8€ ! Seulement voilà, je n’ai lu ma notification que 50 minutes après la mise en ligne du jeu. 3000 fichues secondes de trop (La faute aux 3 parties rapides disputées sur Lichess) (oui, 1000 secondes par partie). Anéanti (malgré mes trois victoires échiquéennes), je discute quand même avec le vendeur (Lucie). Je demande à Lucie s’il n’y a pas moyen de passer “preum’s”. En effet, je sentais en mon for intérieur que je méritais ce jeu plus que quiconque. Un 6e sens me criait que j’étais plus motivé que l’enflure qui m’était passée devant.

Moi : “Oh, y a-t-il moyen de passer devant le premier… (je peux arrondir à 10€ sans compter les frais de port, ça restera entre nous) :)”

Malheureusement pour moi, Lucie semble être un modèle d’intégrité et de transparence. En gros, un vendeur carré et honnête (et sympa soit dit en passant) :

Lucie : “Eeeet nope, désolée ! =) Mais promis je vous tiens au jus !!”

En vain. Premier arrivé, premier servi. Aussi, 11 jours plus tard, en ouvrant un onglet Leboncoin avec des mots clés méticuleusement placés je me retrouve nez-à-nez avec… A la Manière de… ! Il était revenu ! Sous cello !

Jeu de société : A la Manière de...
Voyez comme ce jeu rutile. Il est à portée de main, presque palpable.

Le même, mais cette fois-ci, 3 fois plus cher ! Bizarre ! Deux jeux A la Manière de…, sous cellophane à 11 jours d’intervalle, il ne pouvait s’agir d’une coïncidence (surtout que le jeu n’est pas réédité). Je contacte sur le champ Lucie d’Okkazéo pour lui exprimer ma peine et ma colère (oui, pour aller pleurnicher) :

Moi : “Un certain Bidou (Leboncoin) de Blois (41000) revend ce jeu sous cello 27€ sur Leboncoin.
Mon intuition me dit qu’il s’agit du même jeu revendu 3 fois plus cher (à moins qu’il y ait des éditions sous cello qui traînent).”

Lucie : “En effet, le Bidou (Okkazéo) auquel j’ai envoyé le jeu est du côté de Blois et a reçu le jeu aujourd’hui même. La coïncidence est étrange.
Ça me donne envie de vomir de tels comportements, et je suis, je crois, aussi dégoûtée que vous. Je viens de faire un signalement à Okkazeo, je ne sais s’ils pourront ou voudront faire grand’chose, la spéculation n’est pas punie par la loi, ça se saurait, mais au moins ils seront au courant.
Je n’ai pas fait de signalement sur Le bon coin (il faut créer un compte et tout, et là, j’ai envie de me concentrer sur du positif pour la soirée), mais si vous avez envie de le faire de votre côté, vous aurez tout mon soutien.”

Moi : C’est tellement rageant ces comportements qui empoisonnent la communauté ludique. Lorsque je lui ai demandé d’où lui venait le jeu (car je n’ai pu m’empêcher d’entamer une discussion), voici ce qu’il m’a inventé :
“J’en avais acheté en boutique à une époque, pour moi et mon atelier d’écriture mais il m’est resté un exemplaire sur les bras”.
Et lorsque je lui ai dit : “vous le revendez à prix fort (il était à 8€ à l’époque)”, ce dernier m’a rétorqué :
“Aucune idée, il me semble l’avoir payé plus que ca mais bon… il est devenu quasiment impossible à trouver et est sous blister donc voila. Après, je ne force personne.
Je suis sûr que Level Up se vendait autour de 15€ à l’époque et il se vend à plus de 100€ aujourd’hui alors bon… parler de prix fort me semble un tantinet exagéré. Ca reste abordable pour un collectionneur ou quelqu’un qui désire vraiment le jeu. “

Bref, ce Bidou AKA Benjamin L m’a pris mon Graal pour le renverser par terre. Lorsque je lui ai demandé si un échange était envisageable, il m’a sorti une liste (assez énorme). J’ai répondu que je pouvais lui passer Pecking Order (qui figure dans sa liste) avec cartes plastifiées (à la plastifieuses) ainsi que Sun Tzu (sleevé, édition avec figurines) et Chess Mutation (qui l’intriguait beaucoup), voici ce qu’il m’a répondu :

Bidou : “Je dois avouer que chess mutation m’intrigue mais je pense qu’on ne parviendra pas à trouver d’accord. Desolé :/.”

L’archétype du Revendeur qui dresse des listes de jeux qui ne l’intéressent finalement pas vraiment, qui l’intriguent tout au plus. Tout ça pour gagner 20 balles.

Voici la réponse qu’a laissée Lucie sur la page d’évaluation Okkazéo de Bidou (que j’ai condensée en un message) :

D’un côté, je viens de vendre le jeu À la manière de… 8€, prix qui me semble correct en regard du jeu lui-même, de son état et de l’expérience de jeu proposée, que j’ai envoyé à Bidou, à Blois, et qu’il a reçu aujourd’hui.
D’un autre, un jeu À la manière de… se trouve être vendu depuis ce début d’après-midi, sur Leboncoin.
La spéculation n’est pas une activité répréhensible (ça se saurait), mais je goûte assez peu le fait de retrouver le À la manière de… vendu sur Okkazeo 8€, revendu par un bidou de Blois le jour même de sa réception sur Le bon coin 27€. Pourquoi ne pas l’avoir remis en vente sur Okkazeo ?

You scum Bidou! Tu as mérité tes trois smileys négatifs sur ton profil Okkzaéo 😉

Vous l’aurez compris, à mon sens, tripler le prix d’un jeu sorti à 10€ en 2012 est d’une indécence rare (Le jeu “A la Manière de…” est une toute petite boîte comprenant une notice et des cartes). Ainsi, j’invite tous les Gamers / acheteurs à ne pas aller au-delà d’une certaine limite de prix (fixée selon votre jugement, par rapport au matériel, à la date de sortie du jeu, etc.).
Et comme le dirait un compatriote boardgamer Didier Barbet : “La spéculation fonctionne s’il y a des acheteurs. Il suffit de refuser collectivement de payer comme des truffes un prix déraisonnable et de bloquer, bannir et isoler les spéculateurs“.

2 réflexions au sujet de « Jeux de société : cotes »

  1. Si je puis me permettre cher collègue du cyber-espace, le jeu de société, même joué seul, peut être l’objet d’un partage avec les autres, par le regard et pourquoi pas l’assistance (si on a besoin d’un sous-fifre pour porter son deck, ou trier les cartes/jetons). L’aspect matériel est la grande caractéristique du jeu de “société”, il relie les autres avec du palpable. Voilà mon humble avis.
    Et oui, votre introduction est chiante à mourir, surtout si vous l’écrivez. Je n’ai pas vu l’intérêt de la lire, au vu du titre que vous lui avez réservée : introduction chiante. Quelle violence !
    Ma curiosité m’a joué un tour.

    A bientôt cher collègue.

  2. Merci pour votre retour miss Croucrou. Hâte de vous compter de nouveau dans mon crew-crew. (pour trier mes jetons et porter mes decks. Je dèc’ ! ^^).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *